Warning: Declaration of description_walker::start_el(&$output, $item, $depth, $args) should be compatible with Walker_Nav_Menu::start_el(&$output, $item, $depth = 0, $args = Array, $id = 0) in /home/tailleur/public_html/epargnebox.fr/wp-content/themes/epargnebox/functions.php on line 0
Placez votre argent sans risque | Epargne Box

Epargne Box

Epargne Box

Tout savoir sur les livrets d'épargne

La crise financière a rendu les épargnants plus prudents. Ceux-ci se tournent désormais vers des produits de placement bancaires sûrs. Nous vous proposons ci-dessous une description de chacun de ces produits, afin de choisir les meilleures options pour votre épargne.

Le Livret A

Produit d’épargne préféré des français, le livret A offre divers avantages. Son taux d’intérêt est de 2,25 % et le rendement est exonéré d’impôts et de prélèvements sociaux. De plus, les fonds sont garantis, sans risques et disponibles à tout moment. Les personnes physiques ou morales peuvent souscrire à cette épargne. L’ouverture du compte se fait sur présentation d’une pièce d’identité et d’un justificatif de domicile.

Le Super Livret

Contrairement aux livrets réglementés, le super livret permet le dépôt de montants illimités. En outre, l’épargnant peut disposer des sommes versées selon son bon vouloir. Les taux d’intérêt, souvent très attractifs, sont fixés par les banques. Mais le rendement est soumis à l’imposition sur le revenu. L’épargnant peut toutefois opter pour un prélèvement libératoire forfaitaire. Il est conseillé d’avoir un objectif à moyen terme, c’est-à-dire épargner pendant une période relativement courte afin de profiter des offres promotionnelles existantes.

Le compte à terme

Le compte à terme (ou dépôt à terme) est un compte épargne permettant le blocage de son investissement pendant une période déterminée, ceci afin d’en tirer des profits substantiels. Une longue durée d’immobilisation des fonds favorise un accroissement significatif des gains. À l’instar des comptes précédents, son rendement est imposable. Il est à noter que le déblocage de fonds avant l’échéance entraîne des pénalités. Il peut s’agir d’une baisse du taux d’intérêt.

Le compte épargne logement (CEL) et le plan épargne logement (PEL)

Il s’agit là de placements très appréciés des épargnants. En effet, ils offrent une garantie au niveau de l’épargne comme du prêt. La durée minimale de l’épargne est de 18 mois pour un CEL et de 4 ans pour un PEL. Les taux de rémunération des épargnes sont respectivement de 1,50 % et de 2,50 %, auxquels s’ajoutent des primes d’État en cas d’obtention du prêt. C’est un produit bancaire incontournable lorsqu’on envisage de faire une opération immobilière.

L’assurance-vie

Elle permet de se constituer un capital sûr et de le faire fructifier. Il est possible de souscrire à plusieurs assurances-vie. Cette forme d’épargne, prisée et populaire, présente de nombreux avantages fiscaux. La baisse significative des rendements en contrat d’euros n’a pas ôté son attrait. Plus qu’un simple placement, l’assurance-vie permet d’optimiser la transmission du patrimoine.

En outre, contrairement à ce que pensent certains, les investissements d’un contrat d’assurance-vie ne sont pas « irrécupérables ». Il est possible d’entrer en possession de son épargne avant la période d’achèvement des cotisations grâce notamment aux rachats et aux avances. Pour comptabiliser la durée de l’épargne, il faut prendre en considération la date d’ouverture du compte et non la date de dépôt des fonds. Certaines banques continuent de proposer des taux d’assurance-vie très intéressants.

Les banques mutualistes et les parts sociales

Les banques mutualistes permettent l’acquisition d’une partie du capital de leurs caisses régionales. Le coût des parts reste minime, se situant entre 0,15 et la cinquantaine d’euros. Les taux d’intérêt oscillaient entre 2,5 et 3,15 % en 2011. L’épargnant peut obtenir le statut de sociétaire et prendre part aux votes lors des assemblées générales.

Les banques mutualistes regroupent le Crédit Mutuel, le Crédit Agricole, les banques populaires et la Caisse d’épargne. L’intérêt de ce produit financier réside en sa pérennité. Les risques de perte sont nuls pendant la durée de vie de ces banques. Tout comme les autres produits bancaires, les parts sociales sont soumises aux taxes.

Laisser un commentaire