Epargne Box

Epargne Box

Tout savoir sur les livrets d'épargne

livret_a

Mesure phare de la campagne électorale de François Hollande le doublement du plafond du livret A annoncé pour juillet commencera d’abord par une hausse du plafond de 25% à la mi-septembre dans le but de financer plus de logements sociaux.

Les banques sont les grandes perdantes de cette mesure, elles estiment que le doublement du plafond du livret A encouragera les clients à transférer leurs dépôts sur un livret A au lieu d’un des produits proposé par la banque.

Cette mesure est donc considérée comme «une mesure à contre emploi» par les banques qui essuient en ce moment le cadre réglementaire Bâle III les obligeant à renforcer le montant des fonds propres qu’elles sont tenues de mettre en réserve par rapport aux prêts consentis.

Autre flèche décochée par les banques au gouvernement, elles estiment que cette mesure aura «un impact négatif que la capacité des banques françaises à financer l’économie» pou les raisons citées précédemment.

Si les banques vont essuyer des pertes l’Etat devrait lui aussi perdre de l’argent. Le rehaussement du plafond de 25 % devrait créer 3 milliards d’euros d’épargne de plus sur les livret A les intérêts n’étant pas imposable l’Etat ne pourra donc pas collecter d’impôts sur cette somme ce qui constituerait un manque à gagner de plusieurs millions d’euro.

En revanche, l’augmentation du plafond bénéficie aux familles les plus aisées, seulement 9% des titulaires de livret A ont atteint le plafond. La FBF considère même que plus de la moitié des livrets A contiennent moins de 150.

Il aurait donc été plus judicieux peut être d’encourager les ménages les plus aisés à investir dans des actions françaises pour aider nos entreprises mais le gouvernement affirme que le doublement du plafond du livret de développement durable poursuit ce but.

Laisser un commentaire